21-23 April

Tour & Taxis, Brussels

Exposition Personnelle

Chez Anne de Villepoix, Moulin Joly, Paris


ART BRUSSELS

SOLO SHOW présenté par la GALERIE ANNE DE VILLEPOIX

Stand D01

http://www.artbrussels.com/


PROJET EN COURS

Sculpture extérieur


DOMAINE DE LEZIGNO

PROJET EN COURS

Sculpture extérieur


CHATEAU DU PORT

EXPOSITIONS

portfolio
A venir
Actuelles 

INFOS
Cv
pdf       Textes
Contact

EDITION MONOGRAPHIQUE

Auteurs : Manuel Pomar, Antonia Birnbaum.
Descriptif

: 17 x 24 cm, 184 pages, relié.
Langue : français-anglais.
Parution septembre 2016.
Isbn : 978-2-35864-099-2.
Prix public : 28€.

COMMANDER











Depuis Sète, Jean Denant s’adresse au monde. Il considère le contexte de son travail à l’échelle géopolitique. C’est en reliant le quotidien le plus trivial aux soubresauts de l’Histoire qu’il parvient à atteindre cette dimension universelle. Ses pièces sont tautologiques, la forme, le matériau, le geste et le contexte construisent un propos ouvert où la critique est toujours présente. S’il fabrique des objets qui ont capacité à circuler, il attache autant d’attention à leur mise en espace. Ses expositions ont toujours une dimension d’immersion. Il y orchestre peintures et sculptures pour y plonger entièrement le regardeur. L’échelle de ces œuvres répond à cette volonté mais évoque aussi intimement le rapport de l’artiste à son propre travail. Jean Denant est attaché à sa pratique d’atelier et y construit ses œuvres à son échelle. Il manifeste toujours une économie de geste et de matériau. Extraire de la matière du Placoplatre et du bois pour agencer du mobilier, graver le bois à bancher pour dessiner des forêts, agglomérer des débris pour construire des pots, à chaque geste un matériau. Cette simplicité formelle contraste avec la complexité du propos. Travail d’échelle, de l’humain au monde, de la ville à l’individu, du géologique à la mémoire, de l’intime à l’universel, Jean Denant exprime les forces du monde et leurs contradictions. [Manuel Pomar, extrait de la préface]

Avec le concours d’iKone, Genève, de la galerie Anne de Villepoix, Paris, du Site archéologique Lattara – Musée Henri-Prades, Montpellier Méditerranée Métropole, du Fonds régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon, Montpellier, du Lieu-Commun, Artist Run Space, Toulouse, de la Ville de Sète et de Thau Agglo.